Le Film

Page en cours de réalisation

Film de Jean Renoir (1925)
Avec Catherine Hessling,Pierre Philippe, Pierre Champagne, Maurice Touzé, Harold Levingstone

Une jeune orpheline (Catherine Hessling), exposée à la haine des villageois, vit sur une péniche où elle est martyrisée par son oncle Jeff (Pierre Philippe). Il tente de la violer, elle s’enfuit et est recueillie par un jeune bourgeois, George Raynal (Harold Levingston), qui en tombe amoureux et la protège des attaques de l’oncle Jeff.

Premier film de Jean Renoir, La Fille de l’eau est une ode à la beauté de son épouse Catherine Hessling (de son vrai nom Andrée Heischling), qui avait été le dernier modèle de son père Auguste Renoir. À tout juste 30 ans, avide de tout montrer, le cinéaste y met tout ce qu’il aime, tout ce qu’il admire. Pour rester proche des tableaux de son père, il donne tout naturellement à ses images une apparence impressionniste, en les fragmentant par des jeux de lumière.

En véritable artisan, il fabrique les lampes, les réflecteurs, les décors, etc., et souhaite proposer quelque chose de nouveau : une œuvre picturale. « Pour moi, l’idéal eût été un film sans sujet, basé uniquement sur les sensations du metteur en scène, traduites à l’usage du public par les acteurs. » (Jean Renoir, Ma vie et mes films, Flammarion). Un film faisant la part belle au rêve, avec des images filmées à l’envers ou bien encore le cheval monté par Catherine Hessling galopant dans les nuages.

Pour ce film, deux propositions musicales :
- soit un solo de piano
- soit le duo piano accordéon avec la complicité d’Alain Trévarin

Une musique fluide, dramatique, parfois ironique, qui épouse la dramaturgie du film, entre le rythme des canaux, et la violence sourde et souterraine qui entoure l’héroïne.

Christofer Bjurström, piano solo, ou
Alain Trevarin, accordéon et Christofer Bjurström, piano

Durée 1h12
DCP