Le Film

Un film de Robert WIENE (1924), avec Conrad Veidt.
Musique originale de Christofer Bjurström

Pour vous faire une idée, un reportage sur la création du ciné-concert :

Ce ciné-concert peut-être présenté seul ou couplé avec le ciné-concert "Docteur Jekyll et Mr Hyde", dans le cadre du cycle "Le Double Maléfique".

Préparez-vous à sombrer dans les tourments de l’esprit humain !
A travers ces deux films, aussi angoissants que captivants, ce cycle de ciné-concerts nous donne à voir deux manières d’aborder le malaise intérieur, la lutte incessante du bien et du mal.

UN THRILLER VENENEUX

Le célèbre pianiste Orlac perd ses deux mains dans un accident de chemin de fer. Un chirurgien lui en greffe de nouvelles, prélevées sur un assassin qu’on vient d’exécuter. Rapidement, Orlac hérite des penchants criminels de celui-ci...mais n’est-il pas seulement le jouet d’une machination ? ? Un thriller étonnant..

Un des plus grands films expressionnistes allemands, servi par Conrad Veidt, entre ombre et lumière, les veines saillant sur son front, jouant comme si ses propres mains ne lui appartenaient pas.

Durée : 1h38 mn
format : DCP, 35mm 24 images/sec ou vidéo

La Musique

UNE MUSIQUE OPPRESSANTE ET TENDUE

Une musique double mêlant instruments et traitement électronique. Pour ce film sur l’angoisse de la dépossession de soi-même, le piano illustre tout naturellement les tourments intérieurs du pianiste Orlac. Quant aux percussions sombres, parfois brutales, parfois chuchotantes, elles soulignent en contrepoint les aspects dramatiques de cet angoissant thriller psychologique. Christofer Bjurström a souhaité, par le traitement électronique en direct, faire naître une musique au double langage.

Ecoutez-en un extrait en cliquant ci-dessous :

le BJURSTRÖM CINETRIO Electro
  • Christofer Bjurström piano, flûte
  • Nicolas Pointard batterie
  • Vincent Raude traitement électroacoustique