La Musique

UNE MUSIQUE PETULANTE ET INVENTIVE

Pour ces cinq films radicaux, ignorant avec bonne humeur les limites de la bienséance ou de la vraisemblance, Christofer Bjurström a préparé une musique joyeuse : Des percussions hybrides et insolites, du piano qui n’hésite pas à être préparé et déformé, des clarinettes détournées, une mandoline pleine d’électricité, des intertitres chantés sur certains films... Bondissant et ironique, un joyeux bric-à-brac où chacun peut rire avec le film et les musiciens.

UNE EQUIPE INCONTRÔLABLE

Christofer Bjurström /piano
Jean-Claude Asselin /Mandoline
Samuel Maitre/Clarinette basse
François Malet /Percussions

Le Film

Des films de Chaplin, Tod Browning, R. Emerson, Buster Keaton, V. Poudovkine......
Une musique originale de Christofer Bjurström
Interprétée sur scène par le Bjurström CinéQuartet

Ciné-Concert Vous reprendrez bien un peu d'excès from Christofer Bjurström on Vimeo.

Dans ce ciné-concert, Christofer Bjurström réunit quatre courts-métrages, petits bijoux du cinéma muet, tous plus loufoques les uns que les autres.

Buster Keaton, Douglas Fairbanks, Charlie Chaplin, Poudovkine, ces quatre figures du début du Xxième siècle se sont illustrés dans l’art de la folie douce : héros surprenants, obsédés et irraisonnés au service d’un cinéma burlesque, qui dépasse les bornes !
Ajouter à cette délirante série, des publicités insensées, patchwork de conseils bien pensant à prendre au deuxième degré !

4 OVNIS DEROUTANTS DU CINEMA MUET et quelques publicités d’époque !

  • "Le mystère des poissons sauteurs" de John Emerson (1916)
    Scénario de Tod Browning avec Douglas Fairbanks
    Un pastiche de Sherlock Holmes, interprété et sérieusement malmené par Douglas Fairbanks. Sherlock Holmes, héroïnomane déjanté qui s’injecte toutes les 5 minutes une dose de sa drogue favorite, se retrouve aux prises avec une bande de trafiquants de drogue qui maltraitent une jeune beauté
    Un film totalement délirant et d’une solide bonne humeur !
  • "Charlot rentre tard" de Charles Chaplin (1917)
    Charlot, jeune bourgeois chic et riche, rentre chez lui, tard et passablement éméché mais toujours distingué ! 15 minutes burlesques pour que Charlot aille de son taxi à son lit...
  • "La fièvre des Echecs" de Vsevolod Poudovkine (1925)
    Le premier film de Poudovkine (un des grands cinéstes russes, auteur de "La mère" et "La fin de St Pétersbourg"). Un jeune homme, passionné du jeu d’échec, en vient à oublier de se rendre à l’Eglise pour son propre mariage : drame. Mais la fièvre des échecs gagne tout le monde autour de lui, du balayeur au chauffeur de tramway en passant par le policier : tout n’est plus que damier...
    un burlesque inattendu.
  • "La Maison Electrique" de Buster Keaton (1920)
    Keaton bricole une maison pour la rendre totalement automatique. Evidemment, tout fonctionne comme prévu, jusqu’à ce qu’un grain de sable vienne tout dérégler. L’utilisation de l’art ménager à la Keaton....
  • "Les circuits de l’alcool"
    Publicités des premières années du XXème siècle contre l’alcoolisme, la tuberculose, le manque d’hygiène.. Dans le premier film, de l’hilarité à la guillotine, le parcours de l’alcoolique n’est pas de tout repos ! Le second démontre que pour résister à la tuberculose, il faut être fort : les non sportifs et les fainéants y passeront donc à coup sûr !!! Le troisième stigmatise le bistrot, l’endroit de tous les maux !!! Un document d’une valeur historique et sociologique inestimable.
    Une fantaisie au service de la morale.Un certain comique, au deuxième degré !

Durée : 1h35 mn
format : vidéo